Accueil Actualités

05/07/2017

Etude sur la précarité énergétique des ménages liée au logement dans le département des Deux-Sèvres

Dans le cadre de sa participation aux travaux de l'Observatoire National sur la Précarité Energétique (ONPE), piloté par l'ADEME, l'AREC a réalisé une étude de caractérisation des ménages exposés à la précarité énergétique dans le département des Deux-Sèvres selon de multiples critères (date de construction des logements, catégorie socio-professionnelle et revenus des ménages...), à partir de la méthodologie nationale développée par l’ONPE.

L’AREC a développé depuis 2012 une méthodologie régionale de caractérisation des ménages exposés à la précarité énergétique du fait de leur logement en Poitou-Charentes, avec des partenaires de l’Observatoire (INSEE, Conseils Départementaux). Cette méthode s’est basée sur des critères reposant à la fois sur les profils de logement (type de logement, date de construction, énergie de chauffage utilisée, surface…) et sur ceux des ménages (activité principale, catégorie socio-professionnelle, revenus …)

L’approche est désormais portée au niveau national par l’Observatoire National de la Précarité Énergétique (ONPE), qui a développé une base de données associant à chaque ménage français les principales caractéristiques et données reliées à la vulnérabilité énergétique globale (logement et déplacement des ménages).

 

Début 2017, à la demande du Conseil départemental des Deux-Sèvres, l’AREC a bénéficié de l’acquisition de données nationales dans le cadre d’une expérimentation en cours centrée uniquement sur la précarité énergétique des ménages liée à leur logement.
L’AREC a extrait les données mises à disposition dans l’outil national, et livré une analyse selon les axes suivants :

  • Quantification des ménages exposés à la précarité énergétique dans le département
  • Analyse selon la typologie des ménages (personne seul, couple, famille monoparentale…), la catégorie socio-professionnelle, la période de construction des logements, l’énergie principale de chauffage
  • Identification des profils de ménages particulièrement exposés (ex : personne retraitée vivant en maison individuelle chauffée au fioul…)
  • Mise en regard avec les ménages éligibles au programme « Habiter Mieux »
  • Analyse comparée des EPCI des Deux-Sèvres

D’autres territoires de la région expérimentent également la méthode nationale : l’agglomération de Saintes, la communauté de communes du Thouarsais et l’agglomération de Pau. Tous s’engagent à faire un retour d’expérience sur leurs utilisations de l’outil avant une mise à jour des données et une diffusion prévues pour fin 2018.

 

Pour plus d’information, contacter Antoine JACQUELIN : jacquelin.a@arec-na.com

    string(4) "1406"
  • string(4) "1405"
  • string(4) "1366"
  • string(4) "1362"
  • string(4) "1364"
  • string(4) "1367"
  • string(4) "1363"
  • string(4) "1346"
  • string(4) "1344"
  • string(4) "1343"
  • string(4) "1340"
  • string(4) "1333"
  • string(4) "1335"
  • string(4) "1330"
  • string(4) "1328"
  • string(4) "1329"
L'Europe s'engage