La Région Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec la DREAL et l’ARS, et avec l’appui technique de l’AREC, réalisent une photographie régionale sur la continuité du service public de gestion des déchets. Les informations sont transmises par les collectivités exerçant la compétence collecte des déchets ainsi que les centres de tri des emballages ménagers. Cette synthèse est actualisée chaque semaine au gré des déclarations réalisées.

DREAL Region ARES AREC

Situation au 19 mai 2020 (mise à jour hebdomadaire)

La situation décrite ci-après s’appuie sur les déclarations de :

  • 87 collectivités sur les 101 concernées (86% de déclarants) ;
  • 14 centres de tri d’emballages ménagers (hors verre) sur les 17 recensés en fonctionnement en Nouvelle-Aquitaine avant la crise sanitaire (hors centre de tri de Limoges arrêté pour travaux) (82% de déclarants) ;
  • 2 centres de tri du verre sur les 2 recensés.
illustration COVID-19 Nouvelle-Aquitaine

Collecte des ordures ménagères résiduelles (OMR)

100% des collectes sont maintenues : 88% en fonctionnement normal et 12% de façon dégradée (fréquence diminuée, équipage réduit).

Aucune problématique d’exutoire déclarée.

Collectes des recyclables secs (hors verre)

89% des collectivités maintiennent la collecte des recyclables secs hors verre (emballages, multi-matériaux ou journaux-magazines) : 74% en fonctionnement normal et 15% en mode dégradé (fréquence diminuée, équipage réduit, arrêt de la collecte en porte-à-porte mais maintien de la collecte en apport volontaire).

Certaines collectivités disposant d’une collecte en apport volontaire mais pour lesquelles les centres de tri sont fermés, ont donné consigne aux habitants de conserver leurs emballages : des vidages des bornes débordantes sont uniquement organisées pour des raisons de salubrité et sont alors orientés en élimination.

Collecte du verre

97% des collectivités maintiennent la collecte du verre : 90% en fonctionnement normal et 7% en mode dégradé.

Un déficit d’exutoire pour le verre est déclaré par 3 collectivités.

Déchèteries

10 collectivités autorisent l’accès de leurs déchèteries aux ménages dans des conditions dégradées (sur rendez-vous, limitation du nombre de personnes sur le site, pas de contacts avec les agents, refus de certains flux faute d’exutoire, ouverture de certaines déchèteries).

29 collectivités autorisent l’accès aux professionnels (et aux collectivités adhérentes au service) dans des conditions dégradées (sur rendez-vous, réduction des plages horaires et/ou du nombre de jours d’ouverture, refus de certains flux, ouverture de certaines déchèteries).

Centres de tri

Parmi les centres de tri des recyclables secs hors verre ayant réalisé une déclaration à date, 64% (9) maintiennent leurs activités dont 36% (5) dans des conditions dégradées (réduction des flux entrants due à l’arrêt des collectes sélectives de certains EPCI, tri uniquement de certains flux, effectifs réduits). Les 2 centres de tri du verre déclarent maintenir leurs activités en fonctionnement normal.

Les centres de tri des recyclables secs hors verre évoquent la protection de leur personnel pour leur mise à l’arrêt.

Parmi les centres de tri ayant maintenu leurs activités, aucun n’a déclaré de difficultés à l’enlèvement des matériaux triés à ce jour.